PLUS DE 100 FEMMES DE L’AGRICULTURE FAMILIALE IDENTIFIENT LES BESOINS EN FORMATION POUR RENFORCER LEUR RÔLE DE LEADER DANS L’AGRICULTURE FAMILIALE

158

Le Forum Rural Mondial, en collaboration avec la FAO, recueille les besoins et les priorités de formation identifiés par les femmes rurales des 5 continents, dans le cadre de la Décennie des Nations Unies pour l’agriculture familiale.

Le Forum Rural Mondial (FRM) a mené un processus participatif avec plus de 100 représentantes d’organisations d’agriculture familiale, d’organisations de femmes et de Comités Nationaux d’Agriculture Familiale (CNAF) des cinq continents afin d’identifier les besoins et priorités pour le développement de programmes d’autonomisation et de renforcement des capacités des agricultrices familiales. Ce processus est encadré par la Décennie des Nations unies pour l’agriculture familiale (DNUAF) 2019-2028, dont le plan d’action établit le pilier 3 comme pilier transversal pour promouvoir l’équité de genre dans l’agriculture familiale et le rôle de leadership des femmes rurales.

Dans ce sens, le FRM et la FAO travaillent en alliance pour promouvoir les activités favorisant le pilier 3 : construction participative d’une feuille de route avec des propositions de politiques pour les femmes dans le cadre de la DNUAF (2020), et échange d’expériences réussies de politiques publiques et de leadership des femmes rurales (2021).

Le processus participatif mené en 2022 a montré l’énorme intérêt que les femmes leaders des organisations d’agriculture familiale portent à la poursuite du renforcement de leurs capacités à travers des programmes de formation qui promeuvent le leadership et l’autonomisation des femmes. Les questions prioritaires identifiées par les femmes pour continuer à développer et renforcer leurs compétences sont principalement liées aux politiques publiques en faveur de l’agriculture familiale, au plaidoyer et au leadership.

Les expériences de formation développées par les organisations d’agriculture familiale démontrent que le renforcement des capacités et du rôle de leadership des femmes rurales a un impact direct sur les organisations et leur capacité à préconiser un changement dans l’ensemble du cycle des politiques publiques nationales en faveur de l’équité de genre dans l’agriculture familiale.

À cet égard, il a été conclu que les programmes d’autonomisation et de formation destinés aux agricultrices familiales constituent une stratégie prioritaire et doivent être encouragés :

  • Énorme contribution et le rôle des femmes en tant qu’agents du changement ;
  • Comprendre leurs besoins spécifiques en fonction de leurs contextes, en tenant compte des obstacles et des défis auxquels elles sont confrontées ;
  • Reconnaître l’impact significatif du renforcement et du développement des capacités des femmes dans le changement des politiques publiques en faveur des femmes rurales ;
  • Reconnaître l’immense expérience accumulée par les organisations de femmes et d’agriculture familiale, valoriser et renforcer ces capacités ;
  • Revoir et analyser les programmes de formation existants pour les adapter en fonction des besoins et des priorités identifiés par les femmes afin de répondre à leurs demandes ;
  • Faire des femmes les protagonistes de leurs propres processus de développement et travailler en collaboration avec elles à la conception de programmes de renforcement des capacités ;
  • Promouvoir des espaces de dialogue et de réflexion impliquant des femmes de différentes régions, pays et organisations, qui leur permettent de partager leurs expériences, de reconnaître les bonnes pratiques et de reproduire les programmes réussis ;
  • Impliquer et travailler avec les femmes et les hommes dans tous les processus afin d’obtenir un changement transformateur et un impact durable sur la vie des femmes.

Les besoins de formation des femmes, les questions prioritaires et les recommandations identifiées en vue de développer des programmes de formation spécifiques pour les agricultrices familiales dans le cadre de la DNUAF 2019 – 2028, sont rassemblés dans un nouveau rapport préparé par le FRM, en étroite collaboration avec la FAO. Pour plus d’informations sur le processus et les résultats de la consultation internationale, vous pouvez télécharger le rapport ici.

Il est essentiel de continuer à travailler et à renforcer le pilier 3 du Plan d’Action Global de la DNUAF en définissant des stratégies pour sa mise en œuvre, en tenant compte de la vaste expérience que les femmes rurales ont accumulée dans la lutte pour leurs droits. Il est nécessaire de multiplier ces réussites et de continuer à renforcer les capacités des femmes dans les organisations d’agriculture familiale, en promouvant l’autonomisation des femmes, leur leadership et leur participation aux espaces de prise de décision.